Les Parallèles se Rejoignent

by Marc Morgan

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5 EUR  or more

     

1.
Je reviens de loin (Marc Morgan) Quand les caresses et les morsures se ressemblent Quand plus rien ne remplace l'ivresse d'être ensemble Quand plus rien ne remplace Ce combat de plaisir que je suis fier de perdre Entre tes bras mourir, entre te bras renaître Entre te bras renaître Au fil des chemins rebroussés Autant te l'avouer Je reviens de loin Je sème au vent glacé Les cendres du passé Solide comme un chêne mais froide comme l'acier La passion qui nous mène ne fait rien à moitié Ne fait rien à moitié Car malgré les migraines et les jours mauvais Il me revient l'aubaine d'être encore à tes côtés Encore à tes côtés Puisque le sort en est jeté Autant te l'avouer Je reviens de loin Je sème au vent glacé Les cendres du passé Je reviens de loin Je reviens de loin Pour te retrouver
 Je reviens de loin Je sème au vent glacé Les cendres du passé Pour tout recommencer Je reviens de loin
2.
Tout le monde se quitte (Marc Morgan) Je n'ai pas de raison de croire Que l'heure est arrivée Pas de dernier regard Ni de larme à verser Même si ton départ Sans arrêt repoussé Me laisse peu d'espoir Il n'est peut-être pas trop tard Même si autour de nous Tout le monde se quitte Le quai de cette gare Est un endroit rêvé Pour commencer l'histoire Qui nous lie à jamais Nos chemins se séparent Mais aux extrémités Les souvenirs s'emparent De nos gorges nouées Même si autour de nous Tout le monde se quitte Tout le monde se quitte Tout le monde se quitte Mais pour aller où ? Tout le monde se quitte Regarde autour de nous Tout le monde se quitte On veut prendre la fuite Mais d'exode en exil Un beau jour on crépite À nouveau sous l'idylle Et contre une passion Qu'on a brûlé trop vite Nos grandes décisions Me semblent si petites Les mots sont dérisoires On aura beau jurer De ne plus se revoir On va trainer Cette fin provisoire Pour une éternité Au plus grand des hasards Le temps va nous convier Pour combler le retard De nos amours tronquées Même si autour de nous Tout le monde se quitte Tout le monde se quitte
3.
Fausse Route 03:56
Fausse route (Marc Morgan) De voyages organisés En chemins de croix Et de parcours santé En gymkhanas J'ai suivi trop de flèches De passages obligés J'avais la gorge sèche Et le moteur noyé Je veux voir du pays Et pour y arriver Prendre le maquis Semble désormais Le plus indiqué Si je fais fausse route Je l'ai bien cherché Si je fais fausse route C'est pour m'y retrouver J'ai suivi à la lettre Trop de modes d'emploi En espérant peut-être Y trouver ma voie Mais je m'y suis perdu Sur les sentiers battus Je veux rester novice Pour savourer chaque pas Au bord de ce précipice Qui me tend les bras Si je fais fausse route Je l'ai bien cherché Si je fais fausse route C'est pour m'y retrouver Comme un feu qui se glisse Sous la porte fermée J'ai pris l'itinéraire-bis Des étapes brûlées Si je fais fausse route Au comble de mes doutes Si je fais fausse route Je l'ai bien cherché
4.
Scaphandrier 03:58
Scaphandrier (Marc Morgan) Je tiens le coup À défaut d'en donner Je tiens debout À défaut d'exister Je brille d'une sombre lumière Je fonce à travers des clairières Je fuis l'ombre d'une gloire éphémère Tu as rompu Moi je n'ai pas plié Je n'ai pas eu Le cran de tout quitter Je fais partie du paysage Toi, tu as suivi les nuages J'aurais pu me glisser dans tes bagages T'avais raison De perdre la raison Moi qui l'ai gardée Je croyais tenir bon Mais c'est trop lourd à porter T'avais raison De perdre la raison Ton coeur est léger Moi, j'ai touché le fond Comme un scaphandrier J'ai tant rêvé de ce voyage De l'autre côté du grillage J'aurai pu mais j'ai manqué de courage J'aurai pu C'est ce qu'on dit après Mais j'ai perdu Jusqu'au dernier regret Ici les drapeaux sont en bernes Maudites soient leurs couleurs ternes L'espoir soigne la courbe de mes cernes T'avais raison De perdre la raison Moi qui l'ai gardée Aujourd'hui je tourne en rond Comme un fauve affamé T'avais raison De perdre la raison Ton coeur est léger Moi, j'ai les souliers de plomb D'un scaphandrier... J'ai tant rêvé de ce voyage J'aurais pu mais j'ai manqué de courage T'avais raison T'avais raison De perdre la raison Ton coeur est léger Moi, j'ai touché le fond En scaphandrier...
5.
La ligne d'arrivée (Marc Morgan) J'ai le souvenir flou D'un stade ou d'une arène Avec des gens debout Moi, je naissais à peine J'ai vu la main levée Un coup de revolver La course a démarré Montre en main, ventre à terre J'ai vu autour de moi Se creuser des écarts C'était chacun pour soi Pas d'ami, bande à part A la queue du peloton J'assurais mes arrières On tapait le carton Entre retardataires La ligne d'arrivée Pourra bien nous attendre Encore un million d'années On a filé par les prés Pieds nus dans l'herbe tendre Fallait pas nous presser Pour trois marches au podium Combien de prétendants J'vais pas me casser la pomme Pour une coupe en fer blanc Niquer la terre entière Ecraser le voisin Piétiner l'adversaire Sans lui tendre la main On nous bourrait le crâne De ces devises idiotes Et tout ce troupeau d'ânes N'y voyait que carottes Moi je mords la poussière Pour goûter jusqu'à la lie Le plaisir ordinaire De vivre au ralenti La ligne d'arrivée Pourra bien nous attendre Encore un million d'années On a filé par les prés Pieds nus dans l'herbe tendre Fallait pas nous pousser On s'est payé le luxe D'abandonner la course Mais le jour où Pollux Castor et la Grande Ourse Eteindrons les lampions Nous fermerons le bal Et nous leur ferons don De notre sprint final - Record battu ! La ligne d'arrivée Pourra bien nous attendre Encore un million d'années On a filé par les prés Pieds nus dans l'herbe tendre Fallait pas nous pousser.
6.
À chaque pas, je marque un point (Marc Morgan) Devant le futur qui s'éloigne Il me reste peu d'illusions Mais je vois bien qu'à l'horizon Les parallèles se rejoignent Et ça me donne des raisons De croire qu'au bout de nos faux-bonds La solitude enfin se soigne Faible lueur de guérison Comme à travers les grilles d'un bagne Ça me suffit pour tenir bon À chaque pas, je marque un point À chaque pas, je me sens bien Je me rapproche de toi À chaque pas, je marque un point Contre le poids des lendemains Même si tout croule autour de moi Lâchez les loups, lâchez les chiens Vous me chercherez, mais en vain Car chaque sentier qui m'emmène S'efface au moindre cri de haine Aujourd'hui, je suis déjà loin J'effleure pieds nus la soie des plaines Moi qui n'était le roi de rien J'oublie dans les bras d'une reine Que la vie n'est qu'un long déclin Pour autant que je m'en souvienne... À chaque pas, je marque un point À chaque pas, je me sens bien Je me rapproche de toi À chaque pas, je marque un point Contre le poids des lendemains Même si tout croule autour de moi Je me rapproche de toi Je me rapproche de toi Je me rapproche de toi À chaque pas... À chaque pas, je marque un point À chaque pas, je me sens bien
7.
Un jour la rivière (Marc Morgan) Un jour la rivière Reviendra sur ses pas On ne saura pas trop pourquoi Et face à la mer Elle fera demi-tour Sur un coup de colère Marre de donner Sans rien recevoir en retour Marre, la rivière de pleurer Dans des vallées sans amour Un jour, la rivière Offrira au désert Ses perles d'eau claire Un jour, la rivière S'offrira toute entière À la plus pauvre des terres Un jour la rivière Reprendra ses billes Fatiguée de verser Ses larmes de petite fille Lassée d'être salie Elle reviendra là-haut Loin de ce lit souillé Par tant d'hommes pressés Elle fera ses adieux Les yeux pleins de cristaux Un jour, la rivière Offrira au désert Ses perles d'eau claire Un jour, la rivière S'offrira toute entière À la plus pauvre des terres Pour les sources taries Qui attendaient la pluie Pour les herbes jaunies Qui rêvaient de prairie Elle coulera bientôt De la pulpe d'un fruit Sous le poids d'un bateau Elle refera sa vie Un jour, la rivière…
8.
Tout est parti de là (Marc Morgan) Je vis de-ci de-là Je vis d'expédients De sursis, de surcroît De petits plats dans les grands Il y a pénurie de tout Abondance de rien Pour joindre les deux bouts Tu m'as tendu la main Au bord du gouffre des jamais Au pied du sommet des toujours Tout est parti de là Au pays des parfois Je rêvais d'un coup d'éclats Sous nos gestes maladroits Tout est parti de là On n'a jamais baissé les bras... Nos tables sont bancales Et nos roues voilées Mais pour notre idéal On garde un poing levé On persévère Contre vents et marées À vouloir tout le contraire D'un monde parfait Tout est accidentel On aime les surprises Nos épaules frêles Se moquent bien des crises 
Tout est parti de là Au pays des parfois Je rêvais d'un coup d'éclats Sous nos gestes maladroits Tout est parti de là On n'a jamais baissé les bras...

Tout est parti de là Tout est parti de là 
Au pays des parfois Tout est parti de là 
Je rêvais d'un coup d'éclats Sous nos gestes maladroits Tout est parti de là
9.
Les jours gigantesques (Marc Morgan) Des jours énormes En forme d'arabesque Où je m'obstine à attendre Au bout de nos méandres Une preuve d'amour Mais tu es en retard Comme d'habitude Et sous le brouillard De la solitude Se dessine la fresque Des jours gigantesques Des jours gigantesques Des jours gigantesques En forme d'arabesque... Des jours béants Sans porte ni fenêtre Des jours à l'abandon D'où l'espoir peut renaître Petits pas de géants Malgré l'allure grotesque De nos rêves trop grands On attend dignement Les jours gigantesques Les jours gigantesques Les jours gigantesques En forme d'arabesque... 
Des jours grandioses Sous la beauté Des paupières closes On a caché Nos divergences Dans un riche écrin De silence Chaque matin On se réveille Couverts d'écailles Mais après tout C'est un détail Qu'on oublie presque En attendant Les jours gigantesques Les jours gigantesques Les jours gigantesques En forme d'arabesque
10.
Discordance 03:26
Discordance (Marc Morgan) Plus j'avance Plus mes rêves immenses Me semblent un minimum vital Même si nos divergences Diminuent nos chances Ce soir tout me semble normal Car cette discordance Cette discordance entre nous Est une délivrance Car sous les apparences C'est là que tout commence pour nous Le silence Succède au silence À une cadence infernale J'ignore à quoi tu penses Mais quelques pas de danse Ne pourront pas nous faire de mal Car cette discordance Cette discordance entre nous C'est une providence Car sous les apparences C'est là que tout commence pour nous À tort ou à raison C'est en touchant le fond Qu'on lève enfin les yeux Ces nuages de plomb Qui nous cognaient le front Faisaient partie du jeu Faisaient partie du jeu Car cette discordance Cette discordance entre nous Est une délivrance Car sous les apparences C'est là que tout commence pour nous Car cette discordance Cette discordance entre nous Est une providence Car sous les apparences C'est là que tout commence pour nous
11.
La grille du tamis (Marc Morgan) Embrouillées, difficiles Mes nuits sont agitées Et mes jours pas mieux Sous mes effets de style Je cache des nausées Qui m'ont rempli de creux Plus j'arpente la ville Comme un chercheur de perles Naïf et trop curieux Plus je les trouve hostiles Ces vagues qui déferlent En me brûlant les yeux Aujourd'hui je fais le tri De ce qui compte pour moi Dans la grille du tamis Il ne reste que toi Plus belle qu'un rubis Et digne des plus grands rois Je remercie la vie D'avoir croisé tes pas Derrière les apparences Tu sais que mes silences T'en disent bien plus long Sur ma reconnaissance Pour toute ta patience Quand je coupe les ponts Parfois je me déguise Sous des mots que j'aiguise Comme des lames de fond Je déborde par surprise Mais tu supportes mes crises Et mes désillusions 
Aujourd'hui je fais le tri De ce qui compte pour moi Dans la grille du tamis Il ne reste que toi Plus belle qu'un rubis Et digne des plus grands rois Je remercie la vie D'avoir croisé tes pas Dans la grille du tamis Il ne reste que toi Plus belle qu'un rubis Et digne des plus grands rois Je remercie la vie D'avoir croisé tes pas

about

Marc Morgan's third album "Les Parallèles se rejoignent" was originally produced on Ailleurs Records and released on Viva Disc / Sony Belgium on september 28, 2001.

credits

released September 28, 2001

Produced by Marc Morgan and Denis Clavaizolle at Studio Sophiane (Cournon, F), Studio X.Y.Zèbres (Huy, B) and Soundstation Studio (Liège, B). Mixed by Marc Maghin and Marc Wathieu at SOS Recording Studio (Liège, B). Mastered by Marc Maghin at SOS Recording Studio (Liège, B). Executive production : X.Y.Zèbres for Ailleurs Records.

Marc Morgan : guitars, keyboards, sequences, loops, percussions.
Denis Clavaizolle : keyboards, bass, guitars, sequences, percussions.
Calo Marotta : bass, Moog bass.
Patrick Shouters : drums, percussions.
Juliette, Maxime, Pierre & François : voices on "Tout est parti de là".
Daphné Legrand : backing vocals on "Fausse route".
Marie-Christine Devillers : backing vocals on "La ligne d'arrivée.

license

all rights reserved

tags

about

Marc Morgan Huy, Belgium

Fondateur du groupe Les Tricheurs en 1988, Marc Morgan entame une carrière solo en France dès 1993. Après trois albums, il s'éclipse du paysage médiatique, puis réapparait en 2007 comme guitariste du groupe Phantom aux côtés de Miam Monster Miam et de Jacques Duvall. En 2011, Marc Morgan revient avec un groupe et l'album "Beaucoup Vite Loin" réalisé entre Berlin et Bruxelles. ... more

contact / help

Contact Marc Morgan

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Marc Morgan, you may also like: